Tiffany Johnston

É.-U.
A commencé en 1988

À propos de l'artiste

TIFFANY JOHNSTON

Pour Tiffany Johnston, le maquillage est dans le sang. Née et élevée à South Lake Tahoe en Californie, elle a suivi sa mère qui lui a présenté le métier alors qu'elle travaillait en coulisses dans un casino et faisait le maquillage des célébrités des années 70 comme Helen Reddy, Connie Stevens et Charo. « J'avais seulement un peu plus que deux ans, mais j'ai le vague souvenir d'avoir été en coulisses à attendre pendant que ma mère offrait aux clientes une transformation chic. », se souvient Johnston. La mère de Johnston, Deborah, une mannequin pour cheveux de Vidal Sassoon, a appris toute seule les rudiments des cheveux et du maquillage en fréquentant le Sassoon Academy. Elle est restée la plus grande inspiration de Johnston toute sa vie. Elle parle ici de son amour depuis toujours pour le maquillage.

Adepte de beauté

« Au secondaire, alors que les autres enfants se tenaient devant le 7-Eleven, je préférais aller à Granite Fifth Avenue au salon de beauté de ma mère après l'école pour faire les retouches des clientes. J'aimais aussi regarder le rituel de préparation de ma mère pour son travail. Une musique appropriée jouait dans le salon et lorsqu'elle vaporisait son parfum à la cannelle, j'étais fascinée par la transformation — elle passait d'une femme naturelle à un personnage de dessin animé d'elle-même. Elle portait trois paires de faux cils en même temps. Tout semblait incroyablement technicolor — plus éclatant, plus beau et plus excitant. »

Service aux lèvres

« Je rêvais de devenir artiste maquilleuse, mais je croyais que c'était irréaliste de s'amuser en “travaillant.” » J'ai travaillé comme maquilleuse indépendante durant le collège et ma formation à la Academy of Arts. Le jour que j'ai reçu mon diplôme en 1995, j'ai aussi reçu un appel de M·A·C. Un collègue de mon cours de statistiques m'avait recommandé à son petit ami qui était directeur régional. Je l'ai rencontré et il a deviné quel rouge à lèvres je portais — Folio, une couleur de M·A·C. J'ai été engagée tout de suite après comme artiste créatrice. Je fais encore de la peinture avec tout ce que je trouve, de la peinture tempera à la levure chimique et des épices au fard à paupières. Ma boîte à peinture est remplie de vieux pinceaux M·A·C. Il m'est arrivé de faire une œuvre complète avec le maquillage M·A·C. »

Fille de la Californie

« Après plusieurs années comme formatrice, je suis devenue artiste senior à San Francisco en 1998. J'ai déménagé à Los Angeles en 2004, où je vis et travaille maintenant en tant que maquilleuse pour les publicités beauté de l'émission. Extra! Je travaille aussi en coulisses pour la semaine de la mode à New York, Milan et Paris. J'ai eu la chance de travailler avec des clients de grande notoriété comme Al Gore (qui m'a beaucoup appris au sujet du réchauffement planétaire), Vera Farmiga, Kiersten Warren, Kyra Sedgwick, Fantasia Barrino, Fran Drescher et Mick Jagger. »